Comment faire un contrat de sponsoring

Tout savoir sur le contrat de sponsoring (+ modèle à télécharger)

Le contrat de sponsoring, que tu peux aussi appeler convention de partenariat, est le ciment d’une collaboration réussie.

Un partenariat doit être basé sur une relation saine, équitable et honnête. Hélas, il existe des personnes qui profiteront de ta bonne foi ou de ton inexpérience pour abuser de ta confiance. Pour te protéger, signe toujours un contrat de partenariat qui atteste des engagements de chacun par écrit.

Tu hésites encore ? Dans cet article je t’explique tous les avantages à utiliser un contrat de sponsoring, ce qu’il faut mettre à l’intérieur, et si tu veux télécharger un modèle prêt à l’emploi, clique directement ici !

Pourquoi tu dois signer un contrat de sponsoring ?

En tant que représentant d’une marque tu as des devoirs. Mais cela ne donne pas tous les droits au partenaire. C’est important que les rôles de chacun soient définis et acceptés pour avancer ensemble.

Montrer ta motivation et ton professionnalisme face aux partenaires

Ne fais pas l’erreur de penser que vouloir faire les choses bien (signer un contrat partenariat) te fera passer pour quelqu’un qui n’a pas confiance.

C’est tout le contraire ! Ca montre que tu es :

  • sérieux.se : tu es prêt.e à t’engager officiellement à respecter le deal,
  • organisé.e et motivé.e : gérer de la paperasse rajoute un peu de travail mais offre des garanties en cas de besoin.

Eloigner les sponsors indélicats

Si le futur partenaire refuse de signer une convention de partenariat, passe ton chemin car c’est toujours mauvais signe !

Officialiser les engagements protège les 2 parties. Ca te protège toi si le sponsor ne remplit pas sa part du contrat, mais aussi lui si tu ne respectes pas tes engagements. S’il ne veut pas, c’est généralement qu’il y a anguille sous roche… Soit il t’a promis des choses en sachant déjà qu’il ne pourra pas le faire. Soit il pensait te demander de faire plus de choses au fil du temps.

Ne t’engage jamais sur une promesse orale ni une poignée de main. Les arnaques ça arrive et ça peut vraiment te pourrir la vie ou gâcher sérieusement ton projet.

Le stunter Jorian Ponomareff raconte ses mauvaises expériences dans 2 vidéos particulièrement stupéfiantes.

Garder les pieds sur terre

Si, après un échange téléphonique ou une rencontre, ça semble trop beau pour être vrai, c’est peut-être le cas…

Il vaut mieux travailler avec une petite marque locale avec qui tu partages une vraie relation de confiance sur le long terme qu’avec une multinationale pour qui tu ne seras qu’un ambassadeur parmi tant d’autres, ou pire qui profitera de toi.

Une marque que tu idéalises un peu trop pourrait te mettre la pression mais t’offrir peu en échange. Avec un contrat pas de surprise, tout est convenu à l’avance.

RAPPEL : tu n’es jamais obligé.e d’accepter des propositions qui te semblent inadaptées.

On met quoi dans un contrat ou une convention de partenariat ?

Tu es décidé.e à faire signer des contrats à tes partenaires ? Bravo ! Mais tu te demandes sûrement ce qu’il faut mettre dedans.

Avant de penser aux mauvaises surprises, dis-toi que le contrat est tout simplement un pense-bête de l’accord qu’il y a entre toi et le sponsor. Il pourra te servir à vérifier que tu as réalisé tes engagements et que tu as reçu du sponsor les contreparties prévues.

Au passage, je tiens à te rappeler que le sponsoring n’est PAS du mécénat, et ne donne donc pas le droit au crédit d’impôt associé. Mais cette charge peut, sous certaines conditions, être déductible du bilan de l’entreprise. Je t’invite à relire mon article détaillé sur le sujet.

Donc voici les éléments essentiels à faire figurer dans un contrat de sponsoring :

  • l’identité de chacune des parties
  • le contexte/l’objectif du contrat
  • la date de fin ou durée de validité
  • la liste exhaustive des prestations que tu dois réaliser
  • la liste exhaustive des contreparties que le sponsor doit t’apporter
  • les conditions de rupture du contrat (avec éventuellement remboursement ou restitution des dotations)
  • les signatures

Pas besoin de s’encombrer avec du jargon juridique pompeux. L’essentiel est qu’il soit clair et compréhensible pour tout le monde.

Attention: depuis 1991 et la loi Evin, il est interdit dans le cadre d’un sponsoring de faire de la publicité pour des marques d’alcool ou de tabac en France. Ne l’oublie pas en imaginant tes propositions pour ce type de partenaires.

Télécharge ton modèle de contrat de sponsoring

Pour te faciliter la vie, j’ai créé pour toi un modèle tout prêt de convention de partenariat. Il te suffira de modifier les textes surlignés et c’est tout !

Tu peux le télécharger en cliquant ici.

Conclusion

Les paroles s’envolent, les écrits restent. Chaque fois que tu conviendras d’un accord avec un partenaire, signe un contrat. Ca te protège toi comme le sponsor et ça évite les mauvaises surprises en cours de route.

Ne commence jamais une prestation avant d’avoir un accord écrit des compensations. Et ne fais surtout pas d’investissement (achat de matériel, paiement d’un prestataire…) avant d’avoir reçu au moins une partie des fonds prévus.⁠

Bien sûr, le risque 0 de tomber sur quelqu’un de mal intentionné n’existe pas. Mais avec un contrat tu réduis déjà beaucoup les risques. Fais aussi confiance à ton instinct. Si tu le sens pas, lâche l’affaire ou prends d’autant plus de précautions.

Enfin, pour finir sur une note positive, la majorité des gens sont heureusement honnêtes 😉. Et avec un minimum de bon sens et de précautions tu construiras de belles relations avec des personnes sincères.

Je te souhaite de rassembler plein de partenaires passionnés dans ta belle aventure !