3 erreurs à éviter pour faire une bonne demande de sponsors

3 erreurs à éviter pour écrire une bonne demande de sponsors

Rédiger une demande de sponsors c’est bien, qu’elle soit lue et que tu obtiennes une réponse c’est mieux !

De nombreux pilotes ou athlètes comme toi sollicitent les entreprises pour sponsoriser leur projet, et j’ai remarqué trois erreurs courantes dans leurs demandes.

Alors, pour te démarquer et augmenter tes chances de succès, voici les trois erreurs à éviter pour rédiger une demande de sponsors qui retiendra l’attention.

Erreur n°1 : solliciter une demande de sponsors pour la mauvaise raison

À éviter : la demande de sponsors flatteuse et égocentrée

« j’ai le projet de réaliser mon rêve en participant au championnat FSBK et j’aimerais vous proposer de me sponsoriser car j’admire votre marque depuis longtemps« 

Non, la flatterie ne fonctionne pas en sponsoring. Je peux même te dire par expérience que les demandes qui commencent comme ça font plutôt mauvaise impression car on comprend juste que tu espères obtenir de l’argent ou des produits gratuitement en flattant l’interlocuteur.

Une entreprise ne va pas te donner du budget pour t’aider à réaliser ton rêve ni pour te faire plaisir. Ce n’est pas l’Abbé Pierre, c’est la loi du marché et elle se doit d’être rentable pour se développer et survivre.

Ma recommandation : met en avant la raison qui justifie ta demande

« j’ai souhaité vous contacter car j’ai noté votre engagement dans le sport à l’occasion de… et la course moto reflète les valeurs de… que vous mettez en avant« 

Autres variantes : « j’utilise déjà vos produits et j’en suis pleinement satisfait« , « je suis à la recherche des produits ou services que vous proposez« , etc.

Ces accroches établissent rapidement un lien entre toi et l’entreprise et justifient la légitimité d’un partenariat.

Lorsque tu as réalisé l’exercice pour trouver des idées d’entreprises à contacter dans mon ebook (tu peux le télécharger gratuitement en cliquant ici), tu as ensuite étudié ces entreprises et tu as choisi celles que tu allais contacter.

Rappelle-toi les raisons de ces choix et expose-les concrètement dans ta demande de sponsors. En effet, rien ne sert de mentir ou d’inventer des choses. Explique simplement en une phrase pourquoi tu sollicites cette entreprise.

Si tu contactes des entreprises au hasard, change de stratégie ! Si tu n’arrives pas à trouver de bonne raison, alors tu perds probablement ton temps et tu ferais mieux de contacter une entreprise qui collera plus à ton projet.

Erreur n°2 : être trop vague dans ta demande de sponsors

À éviter : la demande de sponsors trop timide

« toute aide sera la bienvenue« , « un don à la hauteur de vos moyens« …

Ici tu ne donnes aucune information sur l’ordre de grandeur du budget à envisager.

Si tu as de la chance, ton interlocuteur va prendre le temps de te demander des précisions ou d’aller voir sur ton site ce que tu fais pour évaluer une éventuelle enveloppe minimale. Mais vous perdez du temps tous les deux dès le début.

Sinon il va simplement te répondre qu’il n’est pas intéressé. En effet, il a déjà 52 autres demandes de sponsoring plus précises qui l’attendent dans sa boîte mail…

N’aies pas peur de proposer un budget. S’il est trop élevé mais que tu as suivi les 2 autres conseils et que l’entreprise voit un intérêt à t’aider, vous négocierez. S’il est en dessous de ce que l’entreprise est prête à offrir, tu auras un accord rapidement et tu ne le sauras qu’en proposant une augmentation l’année suivante 😉

Ma recommandation : annoncer un budget pertinent en fonction de l’entreprise

« pour participer à mes frais de déplacement sur les circuits, je souhaiterais obtenir un budget de 2500€ de votre part« 

Commence par lister tes postes de dépenses. Une fois que tu connais précisément tes besoins, montre que tu t’es renseigné(e) sur l’entreprise pour faire une proposition pertinente.

En effet, on ne demande pas la même chose à une petite entreprise locale qu’à une multinationale ou une société spécialisée.

Si tu peux l’associer à son domaine de compétences, c’est encore mieux. Par exemple, propose à un loueur de te fournir un véhicule floqué à son enseigne plutôt que de te payer tes casques.

L’entreprise n’a pas de temps à te consacrer et n’accorde pas de budget sans raison valable. Ce n’est pas à elle de deviner ce dont tu as besoin ni de quelle manière elle pourrait t’aider.

Plus tu lui fais gagner de temps en étant clair et professionnel, plus tu as de chance d’attirer son attention pour la suite !

Erreur n°3 : ne pas adapter les contreparties à ton futur sponsor

À éviter : la demande de sponsors copiée-collée pour les flemmards

« En échange je vous propose de la visibilité sur la moto et les vêtements du team« 

Ici tu ne parles pas de ce que l’entreprise y gagne concrètement. Elle t’offre la location d’un véhicule sur la saison par exemple (soit un budget de plusieurs milliers d’euros), mais en quoi avoir son logo sur ta moto va l’intéresser ?

Tu peux donner quelques exemples de contreparties que tu proposes systématiquement, mais il doit toujours y avoir une action principale mise en valeur dans ta proposition.

Ma recommandation : détailler au moins une action de qualité qui apporte un bénéfice concret

« La mise en place de X que je vous propose vous permettraient de réaliser Y locations supplémentaires sur l’année, soit un budget de Z€, ce qui rentabiliserait votre investissement« 

Bien entendu il faut développer les actions que tu proposes. Je te donne d’ailleurs plusieurs idées dans cet article et dans mon ebook.

Ainsi, tu démontres que tu as réfléchi concrètement à la manière dont l’entreprise va gagner de l’argent grâce à toi. Et tu fais même le calcul à sa place alors en une phrase elle voit que l’opération va lui rapporter de l’argent. Dans ce cas, pourquoi refuser ?!

Bien sûr tes propositions envoyées dans tes demandes de sponsors doivent être réalistes. Ne promets pas la lune car un partenariat de sponsoring est un échange équitable. Ne confonds pas non plus mécénat et sponsoring en invoquant des déductions d’impôts à tout va !

Pour rester sur mon exemple de location de véhicules, si tu lui apportes 8 locations au lieu de 10 et qu’elle y gagne quand même, c’est OK. Mais si tu n’en rapportes qu’une seule, ça va coincer.

Comment rédiger une demande de sponsors : récapitulatif des 3 erreurs à éviter

  1. Ne contacte pas d’entreprise au hasard ! Si tu as une bonne raison de la solliciter, elle en aura une de te soutenir.
  2. N’aies pas peur de demander clairement ce que tu veux. Personne n’a envie de perdre du temps à tourner autour du pot.
  3. Personnalise tes contreparties et n’envoie pas la même liste à tout le monde.

Comme tu l’auras compris, c’est ton job de rapporter de l’argent à tes sponsors si tu veux des budgets ou avantages significatifs. Réaliser des demandes de sponsors contenant des propositions qualitatives demande un peu plus de travail mais tu auras plus de retours et plus de budget tout en ayant moins d’entreprises à contacter.

Donc au final avoir plus de budget en gagnant du temps lors de ta recherche, c’est ce que tu cherches, non ? 😉

Comment rédiger de bonnes demandes de sponsors et financer ton projet sportif ? Télécharge l'ebook gratuit